Menu de navigation

Maison d'écrivains (le Blog)

L’intelligence comme une flamme…

Mis en ligne par

Antoine Billot en deux titres
Le phénomène – Editions Gallimard
La conjecture de Syracuse – Editions Gallimard

Les textes d’Antoine Billot sont empreints de qui il est : un mathématicien littéraire, pétri d’une tension palpable entre connaissance et sensibilité.

Lire la suite

Se souvenir oui, mais de tout alors…

Mis en ligne par

Mémoire assassine
Thomas H Cook – Editions point Seuil

Peut-on être un homme comme les autres quand votre propre père a tué votre mère, vos frère et votre soeur, et vous a attendu deux heures sans bouger du carnage, pour vous faire la peau? A-t-on le droit de vieillir quand à neuf ans, votre innocence vous dynamite l’âme? Steve Farris le héros de cette histoire a tenté de construire une vie, non pas sur des cendres mais sur des lambeaux de chair.

Lire la suite

Une ombre calcinée…

Mis en ligne par

L’amour de Pierre Neuhart
Emmanuel Bove – Editions Point Seuil

On est là avec un homme dont la vie est «comme attristée par l’ombre toujours grandissante de ses espérances.» En une centaine de pages Pierre Neuhart va gâcher ce que l’on appelait encore il n’y a pas si longtemps, des espérances. Il le fera sans se donner trop de mal, sans rien s’épargner non plus. Lire Emmanuel Bove en plein été, c’est mettre un peu d’ombre sur une légèreté de saison!

Lire la suite

Météore surgissant des ténèbres brûlant tout…

Mis en ligne par

En finir avec Eddy Bellegueule
Edouard Louis- Editions su Seuil

On a beaucoup écrit sur ce premier roman. Il a tout d’un météore, surgissant des ténèbres et brûlant ce qu’il touche. Les ténèbres sont un village picard qui n’a rien, loin s’en faut d’une image d’Epinal. On est en territoire arriéré, certains diront, d’arriérés. Disons que le Eddy Bellegueule en question à tout intérêt à faire attention à ses arrières, s’il veut ne pas y laisser la peau.

Lire la suite

J’ai un coeur compatible en attente…

Mis en ligne par

 Réparer les vivants
Maylis de Kerangal- Editions Verticales

C’est somme toute assez rare, une urgence à lire ce livre là et pas un autre. Le roman de Maylis de Kerangal a déboulé sur les tables des libraires, dans les médias, il est en tête des ventes, primé, adoubé et pour une fois, rien d’usurpé là-dedans, la puissance de ces pages ne fait aucun doute. On lit la première phrase et nous voilà parti pour vingt-quatre heures – et tellement plus –

Lire la suite