Menu de navigation

Maison d'écrivains (le Blog)

Les élancements aigus du passé…

Mis en ligne par

Le bleu de la nuit
Joan Didion – Editions Le Livre de Poche

Découvrant Joan Didion et son chagrin avec L’année de la pensée magique, dans lequel elle écrivait la disparition brutale de celui avec lequel elle partageait tout, on la retrouve dans ce nouveau récit d’un deuil impossible, celui de leur fille, tout juste mariée et qui rejoint son père dans les abîmes.

Lire la suite

Affamés d’espace, de vitesse, de viande…

Mis en ligne par

Les éphémérides
Stéphanie Hochet – Editions Rivage

Quel étrange univers, que celui que nous brosse Stéphanie Hochet dans cette histoire de fin du monde. On est en Ecosse, dans une lande sauvage propice à la sauvagerie, on est aussi à Glasgow, à Londres, à Paris, avec une prostituée liante qui distille ses spécialités, avec des chiens barbares et goulus, des chimères conçues pour nous survivre, on est avec une mère drôlement barrée, on peut dire siphonnée par cette petite qui lui est poussée d’entre les entrailles, ou encore avec Alice, la faussement douce Alice, perverse à souhait, par qui le châtiment arrivera.

Lire la suite

Retournés comme des crêpes…

Mis en ligne par

Fannie et Freddie
Marcus Malte – Editions Zulma

Les fêtes approchant pourquoi ne pas offrir une compilation des novelas de Marcus Malte. Longues nouvelles ou brefs romans, elles ont en commun de nous attraper et de nous retourner comme des crêpes. Et pour ce qui est du tempo, l’auteur tient du maestro, ses personnages ont des caractères de roman noirs, ils sont seuls et pourtant ils sont doubles, taiseux et volontiers fatalistes.

Lire la suite

Une envie d’escalopes panées…

Mis en ligne par

La condition pavillonnaire
Sophie Divry – Editions Notabilia

Ce livre est diabolique. La vie est plus souvent qu’à son tour infâme, on le sait et ce roman de Sophie Divry n’a de cesse de nous le rappeler, cependant on ne le lâche pas. Avec un culot qui tient sacrément la distance des presque trois cent pages qui suivent, l’auteure commence son histoire sur les chapeaux de roue.

Lire la suite

Les remugles d’une peur muette et criante…

Mis en ligne par

Big Brother
Lionel Shriver – Editions Belfond

Lionel Shriver s’y entend pour déranger son monde, gratter où cela blesse. Avec Il faut qu’on parle de Kevin, elle a écrit comme personne, la peur de son enfant, l’effroi face à un monstre que l’on a porté, que l’on nourrit et que l’on observe grandir, mesurant l’ombre et le danger de celui que l’on redoute quand on devrait l’aimer le plus.

Lire la suite
Page 19 sur 31« Début10171819202130Fin »