Menu de navigation

Maison d'écrivains (le Blog)

Dans une boue d’or…

Mis en ligne par

Où j’ai laissé mon âme – Jérôme Ferrari – Editions Actes Sud

Il y en a eu des textes et des puissants, sur ce que l’on a voulu nommer les événements d’Algérie, cette guerre sans nom où l’armée française a torturé. Cependant ces pages d’une concision hypnotique happent le lecteur et le troublent.

Lire la suite

Henri James est une muse…

Mis en ligne par

La coupe d’or – Henry James – Editions du Seuil

Relisant Henri James après une première lecture de son oeuvre il y a deux décennies, on est entraîné au plus profond de soi et du monde, à le voir fouiller ainsi la moindre des actions de ses personnages. Ses héros sont tellement les mêmes, nos contemporains, livrés à des ressorts semblables et l’on voit ici tout ce qu’aura retenu ce grand écrivain bien plus européen qu’américain de sa lecture d’un de ses maîtres avoué : Balzac.

Lire la suite

Attention fragile !

Mis en ligne par

L’intérêt de l’enfant – Ian Mc Ewan – Editions Gallimard

Ça trace comme on dit, ça file, et pas forcément droit… Prenez une magistrate,  droite dans ses bottes de juge aux affaires familiales, plongez là dans une séparation intra-muros, plus précisément posez-là entre une méridienne – la sienne – et une chambre à coucher, celle de son couple, qui n’est plus la leur, car notre magistrate s’interroge : sont-ils toujours un couple ?

Lire la suite

Là où je me pense…

Mis en ligne par

Les mains gamines – Emmanuelle Pagano – Editions POL

« Je prendrai ses épaules pour une terre au crépuscule, à coucher toute ma patience malmenée dessus. » Une seule phrase dans tout le livre pour dire le plaisir trouvé. Ensuite c’en est fini.

Quatre voix de femmes se succèdent pour tenter de raconter ce qui a été tu pendant vingt-cinq ans.

Lire la suite

L’amour est un sarment, l’amour est fragment…

Mis en ligne par

Nouons-nous – Emmanuelle Pagano – Editions POL

« J’ai tellement envie d’elle, parfois, que mes jambes tremblent. Comme si je venais de naître d’une biche et que j’essayais de me lever. » Il y a là des fragments. Des fragments de quoi ? De vies secrètes, pleines de minuscules qui nous enserrent et que rien ne pourra dénouer, sauf à les reconnaître.

Lire la suite